La K-Fight Academy va partager avec vous differents articles du sport ou de se qui s'en

rapproche afin de vous faire progresser et decouvrir de nouvelles choses.

Bonne lecture.

K-Fight Academy 

Bonjour, nous allons découvrir dans se nouvelle article de la K-Fight Académy, ce que sont les protéines et à quoi sers-t-elle ??

 

Bonne lecture ;

Les protéines c’est quoi ?

Les protéines font partie des sept constituants de base de notre alimentation avec les glucides, les lipides, les vitamines, les oligo-éléments et minéraux et l’eau. Ce sont les seules sources d’azote (N) que l’homme peut utiliser, l’azote étant indispensable à la vie.

Les protéines sont des matériaux fondamentaux de la matière vivante. La plupart de nos aliments en contiennent. Du point de vue biochimique, il s’agit de grosses molécules formées de chaînes de longueur variable d’acides aminés. Toutes les protéines qu’elles soient d’origine bactérienne, végétale ou animale sont constituées à partir d’un groupe de 20 acides aminés.

 

Les protéines, à quoi ça sert ?

S’il est vrai que les protéines alimentaires sont source d’énergie (les acides aminés fournissent au cours de leur dégradation de l’énergie en quantité équivalente à celle fournie par les glucides), ça n’est pas leur fonction principale. L’organisme utilise les acides aminés libérés lors de la digestion pour la synthèse de ses propres protéines, matériau de base de toute l’infrastructure cellulaire, des tissus, des organes mais aussi de substances vitales comme les enzymes, les anticorps, les hormones, les neurotransmetteurs etc.

L’organisme est capable de produire lui-même 16 acides aminés, à partir d’autres nutriments comme le glucose par exemple. Il doit en revanche impérativement trouver dans l’alimentation les 8 autres. Ces derniers sont dits « indispensables ».

Acides aminés indispensables et non indispensables

 1 - glycine

6 - cystéine

11 - proline

16 - acide aspartique

2 - alanine

7 - méthionine*

12 - sérine

17 - acide glutamique

3 - valine*

8 - phénylalanine*

13 - thréonine*

18 - histidine

(* chez le nourrisson)

4 - leucine*

9 - tyrosine

14 - asparagine

19 - lysine*

5 - isoleucine*

10 - tryptophane*

15 - glutamine

20 – arginine     

* acides aminés indispensables

 

Quels sont nos besoins en protéines ?

Les besoins en protéines sont quotidiens car les tissus se renouvellent en permanence (à raison d’au moins 250 à 300 g par jour).

Pour un jeune adulte, ils sont de l’ordre de 0,6 g par kg de poids corporel et par jour. Les ANC* ont été calculés sur cette base. Pour les adultes, l’apport nutritionnel conseillé en protéines de bonne qualité est de 0,8 g par kg de poids corporel et par jour (soit par exemple 44 g pour une femme de 55 kg et 60 g pour un homme de 75 kg).

Cas particulier des sportifs

Les besoins en protéines n’augmentent que chez ceux qui se soumettent à des efforts physiques intenses, prolongés et répétés. Ces besoins varient en fonction de la nature de l’effort (sport d’endurance ou sport de force).

 

Merci de votre lecture, vous pourrez decouvrir a la K-Fight Academy une petite surprise suite a cette article.

 

A, tres bientot, KFA.

 

SOURCES: Le Figaro santé

                   lanutrition.fr

 

LE STRESS : c’est quoi et pourquoi le sport peut-il modifier ça ??

 

Le stress (anglicisme) est, en biologie, l'ensemble des réponses d'un organisme soumis à des pressions ou contraintes de la part de son environnement. Ces réponses dépendent toujours de la perception qu'a l'individu des pressions qu'il ressent. Selon la définition médicale, il s'agit d'une séquence complexe d’événements provoquant des réponses physiologiques, psychosomatiques. Par extension tous ces événements sont également qualifiés de stress. Dans le langage courant, on parle de stress positif (eustress en anglais) ou négatif (distress).

-Un événement stressant provoque une réaction en chaîne qui débute dans le cerveau et aboutit à la production de *cortisol par les glandes surrénales. Le cortisol active alors en retour deux zones du cerveau : le cortex cérébral pour qu'il réagisse au stimulus stressant (fuite, attaque, immobilisation, compensation...) et l'hippocampe, qui va apaiser la réaction. Si le stress est trop important ou s'il se prolonge, l'hippocampe saturé de cortisol ne peut plus assurer la régulation. Le cortisol envahit le cerveau et installe une dépression. Les zones altérées sont principalement l'hippocampe, l'amygdale, le cortex cingulaire antérieur et le cortex préfrontal.

 

COMMENT LE SPORT PEUT-IL NOUS AIDER ?

Raisons physiologiques

 

L'activité physique entraîne des modifications biochimiques de l'organisme : l'activité des muscles déclenche des réactions en chaîne qui ont une influence sur la neurochimie cérébrale. Ceci explique en partie les modifications du comportement liées à la pratique sportive, notamment la diminution de l'anxiété. Les effets de l'activité physique découlent de différents mécanismes : action sur le métabolisme des neuromédiateurs, action endocrinienne, action sur le débit sanguin cérébral, action sur la neurogénèse cérébrale et action de l'endorphine.

Au bout d'une demi-heure de pratique d'une activité sportive d'intensité modérée à soutenue , le corps sécrète une substance appelée endorphine. L'endorphine, surnommée l'hormone du bonheur a des caractéristiques proches de l'opium. Par son effet antalgique, elle supprime ou atténue les douleurs musculaires ou tendineuses. L'endorphine a également une action anxiolytique, elle réduit les émotions négatives, diminue considérablement le stress. Elle est aussi responsable de ce que les sportifs appellent le "second-souffle". C'est un état d'euphorie provoqué par la submersion de l'organisme par l'endorphine. Le sportif a une impression de flottement, de légèreté, d'harmonie, de puissance... Cet état de bien-être, que certains qualifient d'état de grâce dure parfois plusieurs heures après l'arrêt de l'effort.

Par ailleurs, l'endorphine en ralentissant le rythme cardiaque a aussi un effet antifatigue.

L’autre substance participant à la sensation de bien-être,la dopamine, est surnommée "hormone de la récompense". Elle est synthétisée dans les neurones à partir d'un acide aminé, la tyrosine et a une fonction de neurotransmission, c'est-à-dire de transmission d'une information d'une cellule nerveuse à une autre. Sa production est augmentée par l'exercice physique

La dopamine joue un rôle dans le comportement, les fonctions motrices, le sommeil, la mémorisation et la cognition et intervient dans le circuit de la motivation. Sa libération dans l'organisme et son action sont favorisées par l'imprégnation préalable par l'endorphine. La dopamine provoque la sensation de plaisir en relation avec l'idée d'une récompense à venir. Un niveau élevé de dopamine stimule la motivation et permet de continuer l'effort.

A côté de l'augmentation de ces substances procurant du bien-être, le sport favorise la diminution des hormones du stress que sont le *cortisol et les catécholamines.

 

Sources :

-Wikipedia

-www.mediachimie.org/sites/default/files/chimie_sport__137.pd

-spers.ca/wp-content/uploads/2013/08/activit%C3%A9-physique-sur-anxi%C3%A9t%C3%A9-et-d%C3%A9pression.pdf

 

Résumons en GROS :

Plus simplement, quand nous subissons du stress le corps va produire des substances chimiques, qui ne sont pas bonnes (et peuvent devenir dangereuse) pour notre bien-être intérieur.

Afin de rétablir de façon NATURELLE une « harmonie » des substances chimiques, nous devons pratiquer une activité physique de façon modérée à soutenue. 

 

 

Merci de votre lecture et a très bientôt, K-Fight Academy.

 

 

Pourquoi le sport diminue les risques de cancer?

 

Déjà utilisée en prévention des cancers, l'activité physique régulière et intense, diminue également la fatigue et le risque de rechute des malades.

Ce n'est pas un hasard si une session entière du 26e congrès international sur les traitements anticancéreux (ICACT) qui réunit la fine fleur de la cancérologie internationale, était consacrée, le 5 février, aux «Activités physiques en cancérologie et hématologie».

C'est même la quatrième fois que la Fédération Cami Sport et Santé, une association loi de 1901, est invitée par le président de l'ICACT, le Pr David Khayat, à organiser un colloque sur ce thème. Du sport contre le cancer, il faut bien reconnaître que l'idée est restée longtemps loin des préoccupations des spécialistes du cancer.

Ce qui a changé? La publication de résultats impressionnants dans les plus grandes revues médicales internationales. «On observe 40 à 50 % de rechutes en moins pour les patients atteints d'un cancer qui ont une activité physique régulière, intense, structurée. Et ça marche dans pratiquement tous les cancers », explique le Dr Thierry Bouillet, cancérologue et radiothérapeute au CHU Avicennes (93) et cofondateur de l'association Cami avec son ami le professeur de karaté, Jean-Marc Descotes.

Mais attention, encore faut-il trouver une activité physique suffisamment plaisante pour s'y consacrer régulièrement et avec une intensité suffisante. «D'un point de vue physiologique, la petite activité ne suffit pas, elle ne modifie ni la production de cytokines ni l'insulinorésistance », explique le Dr Bouillet. Car en effet, ces deux voies, inflammatoire avec les cytokines et métabolique via la résistance à l'insuline, jouent un rôle décisif pour expliquer le bénéfice de l'activité physique.

Les cytokines, d'abord. «Dans le cancer il y a inflammation importante qui s'accompagne de la sécrétion de cytokines, détaille le Dr Bouillet, ce qui entraîne de la fatigue au niveau du cerveau ». Cela explique d'ailleurs que le premier symptôme d'un cancer soit parfois la fatigue. «En faisant baisser les taux de cytokines dans le sang, l'exercice physique est ainsi efficace pour lutter contre la fatigue », souligne le cancérologue.

On explique également par ce mécanisme, pourquoi des malades de cancer restent longtemps très fatigués alors que d'autres retrouvent plus vite de l'énergie. «20 à 30 % des patients ont spontanément une sécrétion prolongée de cytokines », souligne le Dr Bouillet.

Enfin les cytokines participent à la destruction musculaire (sarcopénie) ce qui affaiblit les muscles et n'incite pas à faire davantage de sport, d'où l'intérêt de prendre les devants en faisant travailler ses muscles. Et la nécessité, en cas de cancer, d'y aller progressivement en adaptant les programmes à chaque patient. En Belgique, tout malade a d'ailleurs droit à 48 séances de sport par pathologie et par an en grande partie remboursées par le système de santé (le coût restant est d'environ 6 euros par séance). «En France une expertise scientifique est en cours », explique Julie Gaillot de Saintignon, chef de projet à l'Institut du cancer. Des propositions sont attendues autour de décembre 2015.

 

Source: http://sante.lefigaro.fr

 

A tres vite, K-Fight Academy.

Pourquoi le sport est il bon pour la santé?

 

L’importance d’avoir une activité sportive

Faire de l’exercice est bon pour la santé mais également pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps. Quelle que soit l’activité que l’on pratique, c’est un moment où l’on ne pense à rien d’autres, où l’on évacue toutes les tensions accumulées durant la journée et surtout c’est un excellent moyen de déstresser. Pour la santé, les avantages d’une activité sportive ne sont plus à prouver. Ses bénéfices sont très nombreux :

– Perte de poids et augmentation de la masse musculaire

– Une meilleure ventilation pulmonaire

– Participe à éliminer les risques d’infarctus ou d’hypertension artérielle

– Entretient les os et les articulations

– Diminue le risque de cancers, diabète et maladies cardiovasculaires

– Augmente la qualité de vie

Le sport est donc bon pour la santé et à tous les niveaux. Après une séance, quel que soit le sport, vous allez ressentir un certain bien-être vous envahir.

 

A tres bientot, K-Fight Academy.

 

Source: datasante.fr

 

 

Pour nous trouver

Karaté Fight Académy
32 rue Descartes
87 000 Limoges

 

Téléphone : 06.27.35.22.47

                 05.87.19.88.75

 

Nos Horaires d'ouverture:

 

lundi au vendredi:

17h00 20h30

samedis-dimanches

10H00 - 12h30

 

 

Vous souhaitez devenir membre ?

Contactez-nous via notre formulaire de contact.

Nouvelles offres de cours

Notre association K-Fight Académy de Limoges a étendu son programme de cours. Pour en connaître les détails, prenez contact avec nous. Nous serons ravis de répondre à toutes vos demandes de renseignements.